Avr 27

Alimentation durable et équilibrée : six classes landaises pour le 25ème Parlement des enfants

Six classes landaises de CM2 ou de CM1-CM2 ont participé au 25ème Parlement des enfants sur le thème de « L’alimentation durable et équilibrée » :

  • Première circonscription électorale (Député : F. Lainé) : Ecole de Luxey (classe de C. Frédouelle), Ecole de Vielle Saint-Girons (classe de J. Chapel),
  • Deuxième circonscription électorale (Député : L. Causse) : Ecole de Seignosse (classe de M. Fourneau et classe de F. Pintat),
  • Troisième circonscription électorale (Député B. Vallaud) : Ecole de Saint-Sever ( classe de C. Latappy), Ecole de Saint-Cricq Villeneuve (classe de L. Gourdon).

Dès le mois de novembre, les élèves et leurs enseignants se sont engagés dans la réflexion préalable nécessaire pour parvenir progressivement à écrire l’exposé des motifs et les articles de leur proposition de loi, se mettant peu à peu à la place du législateur.

L’exploration de l’actualité juridique et en particulier de la loi Egalim (« Loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire une alimentation saine, durable et équilibrée ») promulguée en 2018 fut pour toutes les classes un passage instructif permettant de cibler le domaine d’intervention de la proposition de loi à formuler.

La visite de chaque député des Landes à chaque classe a permis non seulement de bien connaître les fonctions du Parlement (Assemblée Nationale et Sénat), le rôle des députes et des sénateurs, mais aussi de percevoir les différentes phases de l’élaboration de la loi en démocratie et en République. Des rencontres toujours très riches, autant pour les élèves et leurs enseignants que pour les députés, qui apprécient ce moment de questionnement où la spontanéité permet des échanges de qualité.

Les ressources fournies par le site internet du Parlement des enfants et par les conseillers pédagogiques de la DSDEN, ont souvent été complétées par des rencontres directes avec d’autres intervenants : diététiciens, médecins, cuisiniers, responsables de restauration collective, agriculteurs et éleveurs, élus locaux…

Parmi les propositions…

  • Dans la restauration scolaire et collective : installer des composteurs, imposer des légumes et des fruits de saison, prioriser l’approvisionnement aux producteurs locaux, équiper tous bâtiments scolaires de récupérateurs d’eau à usage collectif…
  • Interdire réellement l’usage des produits chimiques dans les espaces verts…
  • Créer et organiser des jardins potagers publics pour tous dans toutes les communes…
  • Animer des ateliers pédagogiques et d’information pour apprendre aux enfants et aux adultes à cultiver et à se nourrir sainement…
  • Agir sur la distribution alimentaire commerciale : intégrer dans les rayons des petites et grandes surfaces des rayons « bio », « local », « zéro déforestation », créer un logo « Eco-score » avec des messages de prévention sur les produites pour mieux informer les consommateurs…
  • Définir des critères pour identifier les aliments « ultra- transformés » contenant à la fois graisses, sucres, sels et additifs non naturels et les interdire dans la restauration collective…
  • Rendre cohérente la saisonnalité des aliments et leur mode de transport en favorisant les circuits courts et l’usage des véhicules les moins polluants…

Le jury académique réuni le 10 mars 2021 a constaté le fort engagement des trente-neuf classes participantes pour l’Académie de Bordeaux et la conscience affirmée que les élèves ont exprimé pour les enjeux de l’alimentation pour les générations futures et pour la planète.

Une seule classe par académie devant être sélectionnée pour le jury national, c’est la classe de CM2 de l’Ecole de Saint-Boès dans les Pyrénées-Atlantiques qui a été choisie par le jury.

Madame la présidente du jury et Monsieur le directeur académique ont félicité toutes les classes et tous les enseignants participants pour la qualité du travail accompli.

Les classes pourront poursuivre dans cette démarche et continuer à participer au 25ème Parlement des enfants en votant en ligne pour une des propositions de loi des quatre classes retenues par le jury national et participer ainsi à la désignation de la proposition de loi finaliste.

L’engagement toujours très actif des classes landaises dans ce dispositif appelle d’ores et déjà à de nouvelles participations pour le 26ème Parlement des enfants !