Procédure pour la scolarisation des enfants nouvellement arrivés en France

L’accueil des élèves et les parents nouvellement arrivés en France dépend de la scolarité du jeune : à l’école, au collège ou au lycée.

En primaire

  • L’inscription s’effectue auprès de la mairie de la commune de résidence.
  • L’élève est ensuite admis dans l’école indiquée par la mairie.
  • A l’arrivée, un bilan de ses savoir-faire et ses compétences acquises dans son pays d’origine est effectué par un enseignant.

Dans le secondaire

  • A l’arrivée sur le territoire, l’élève se présente au CIO ou au CASNAV pour y effectuer une évaluation en langue d’origine de ses compétences acquises dans son pays.
  • L’affectation dans un établissement est prononcée par la direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN).
  • L’inscription dans l’établissement peut alors avoir lieu, dans une classe correspondant au niveau et  à l’âge de l’élève.

Les élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) provenant de pays étrangers sont accueillis dans les classes ordinaires et rejoignent, plusieurs heures par semaine, des dispositifs spécifiques pour apprendre le français : unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A) ou cours de français langue seconde (FLS).

Ils poursuivent leurs apprentissages en mathématiques et dans les autres disciplines.

La durée d’accueil dans ces cours ou dispositifs spécifiques, variable selon les besoins de chaque élève, excède rarement un an. L’objectif est qu’ils puissent suivre, le plus rapidement possible, l’intégralité des enseignements dans la classe ordinaire.

Pour aider les parents et accompagnateurs, il existe des livrets d’accueil bilingues en albanais – allemand- anglais – arabe – chinois -espagnol – portugais – romani – roumain- russe – tamoul – turc.

Les parents peuvent aussi rejoindre le dispositif OEPRE (rubrique suivante)