Comment une expérimentation pertinente menée dans un petit collège du Béarn fait revivre une pratique ancestrale ? La langue occitane en trois expressions: parlée, chantée et sifflée !

Depuis janvier 2015, les élèves du petit collège des Cinq Monts de la vallée d’Ossau parlent en sifflant. Des habitants du petit village d’Aas avaient pour habitude de communiquer en sifflant d’un flanc de montagne à l’autre. Ce langage sifflé utilise la modulation du sifflement à la place des cordes vocales et s’adapte à la structure de la langue concernée. Ici, l’occitan dans sa variante béarnaise.

Parlée, chantée et sifflée, cette langue est polyphonique et entremêle sur un même territoire les trois voix. « Lo siular » est une langue nomade, de l’entre-deux » qui erre entre le chant des oiseaux et la parole.

Face à l’engouement généré par l’apprentissage de cette langue originale et face à l’énergie déployée par les élèves pour se réapproprier un pan de leur histoire, nous, professeurs, avons bâti un projet pluridisciplinaire. Il s’agit de se mettre en lien avec les autres peuples de langues sifflées et notamment avec les collégiens de l’île de la Goméra, dans les Canaries. Il s’agit de comprendre de quelle manière se tressent les langues entre elles : espagnol, occitan, français, langue sifflée ?

Lors de ces cours de langue sifflée, il est évident que les élèves mobilisent des compétences cognitives encore peu explorées de nos jours et les élèves les plus en difficulté se retrouvent en haut de l’affiche !

A l’ère de la révolution numérique, parler en sifflant n’est pas anachronique, bien au contraire, c’est un acte moderne, mondialiste, passeport vers d’autres cultures. Les enfants vivent avec évidence leurs traditions en les faisant évoluer sans complexe et avec l’envie d’en trouver les usages modernes

L’expérimentation accompagnée par la recherche de l’université de Pau crée une dynamique forte au sein de l’équipe enseignante comme dans les classes avec des effets notables sur l’estime de soi et la motivation de tous les élèves.