Quelle finalité pour quelle école ? Un rapport qui prend le parti d’aborder de front cette question

Les performances du système scolaire français n’apparaissent pas à la hauteur des attentes dont il fait l’objet. Malgré une mobilisation importante de moyens, il reste caractérisé par des inégalités de réussite importantes, un poids fort de l’origine sociale sur les résultats des élèves, un climat scolaire anxiogène, une insertion professionnelle difficile et lourdement conditionnée par le diplôme, et des enseignants qui s’estiment mal formés et dévalorisés. La difficulté apparente du système scolaire français à se réformer malgré les volontés politiques ne fait que renforcer les déceptions qu’il engendre.

Au-delà de ces constats, le débat public sur l’École, dans la mesure où il tend à s’engluer dans des arguties techniques portant sur des détails du fonctionnement du système scolaire, révèle des désaccords implicites mais profonds sur les priorités qu’il faut lui donner. Les attentes vis-à-vis de l’École sont tellement nombreuses que ses objectifs n’ont cessé de s’empiler, et avec eux les injonctions contradictoires auxquelles les acteurs de terrain font face. Leur mobilisation requiert désormais un projet politique cohérent poursuivant des finalités assumées explicitement.

Ce rapport prend le parti d’aborder de front cette question des finalités de l’École. Il s’efforce d’analyser le fonctionnement concret du système scolaire français pour comprendre quelle finalité il vise aujourd’hui, de façon plus ou moins explicite. Puis, il envisage d’autres priorités que l’on pourrait assigner à l’École et les conséquences que celles-ci auraient sur son organisation et son fonctionnement.

source de l’article: http://ife.ens-lyon.fr/vst/Colloques/index.php

Editeur: France stratégie

lien vers le dossier de presse      finalite_ecole_-_2209_dp

lien vers le rapport fs_rapport_quelle_finalite_pour_quelle_ecole_21092016_final