A partir d’un corpus d’images photographiques, construire une histoire

Travail réalisé par Sabine Étoré CE2/CM1- Emilie Bourguinat 6ème SEGPA 2017-2018

Une autre entrée dans l’écrit : des images photographiques pour raconter des histoires. 

Intérêt du support : une photographie, image dite polysémique car elle laisse la possibilité de multiples interprétations. Créée à l’aide de techniques spécifiques, elle résulte aussi d’une intention particulière (celle d’émouvoir, faire rêver, communiquer, donner une information…).

Devant une image, nous réagissons également en fonction de notre vécu et de nos codes socio-culturels.

Principe : Deux  images voisines  orientent notre sens de lecture et font naître des associations d’idées : l’effet « Koulechov ». Lev Koulechov a démontré l’influence que peut exercer une image sur la perception de celles qui l’entourent et notre volonté de donner sens à ce que nous voyons.

Démarche : une photographie donnée aux élèves puis une 2ème. Comment vont fonctionner les deux photographies l’une par rapport à l’autre ?

Les photographies peuvent être prises par les élèves.

1ère photographie
Seconde photographie au choix
Seconde photographie au choix
Seconde photographie au choix

Choix de la 2ème photographie : il peut s’agir du même personnage ou pas.

Objectif fixé  

A partir d’un corpus d’images photographiques, construire une histoire.

Compétences travaillées 

P Lecture et compréhension :

Comprendre des images et les interpréter :

→  Pratiquer différentes formes de lecture : recherche d’éléments de contextualisation, formulation d’hypothèses d’interprétation,  inférences, déductions, visualisation globale des événements par un tissage des liens entre eux.

    P Ecriture :

Produire des écrits variés en s’appropriant les différentes dimensions de l’activité d’écriture.

Réécrire à partir de nouvelles consignes ou faire évoluer son texte.

Prendre en compte les normes de l’écrit pour formuler, transcrire et réviser.

→ Produire un texte écrit cohérent (liens logiques et chronologiques, temps verbaux…), organisé en tenant compte de critères de réussite définis.

→ Ecrire – corriger, améliorer ses écrits en utilisant les aides élaborées au cours de la séquence, les outils de la classe  (cahier outils, affiches, collectes de mots, dictionnaire…) et en utilisant les connaissances grammaticales et orthographiques (respecter la chaine d’accord  dans le groupe nominal et le groupe verbal).

 → Confectionner des outils en créant des listes thématiques (groupes nominaux, substituts, connecteurs…) pour s’en servir dans les productions.

P Langage oral :

Ecouter pour comprendre un message oral. 

Adopter une attitude critique par rapport au langage produit : prendre en compte des critères d’évaluation explicites élaborés collectivement pour les présentations orales.

→ Contrats d’écoutes construits avec les élèves : utilisation de substituts, de connecteurs …

→ Interagir de façon constructive avec d’autres élèves dans un groupe pour confronter des réactions, coopérer, échanger, argumenter, justifier ses choix.  

¡ Contribution aux domaines du socle : 1, 2, 3, 5.

Nombre de séances prévues :

 11 séances de 45’à 75’

Objectif de la séquence : S’appuyer sur des photographies pour raconter une histoire. 

Préalable : Les enfants ont déjà produit des textes courts et abordé aussi les connecteurs. La structure du schéma narratif a été travaillée.

Raconter une histoire à partir d’un corpus d’images photographiques

Déroulement séquence en pdf

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*