Séance d’exploration et conseils pour l ‘apprentissage d’une cellule rythmique ( avec l’aimable autorisation d’Anaël Tribot cpem16)

Avec quelles parties de son corps peut-on faire du bruit ?
Essais libres, échanges…

Qui me montre comment on peut faire du bruit avec son corps ?
Observation, verbalisation…

Répertorier les parties du corps et les verbes d’actions :
→ le corps : bras, avant-bras, mains, doigts, bouche, langue, pieds, cage thoracique, poitrine, torse, joues, cuisses
→ en dégager les verbes d’action : frapper, claquer, taper, frotter

Lorsque je tape dans mes mains ou sur mes cuisses, est-ce que le son est toujours le même ?
– Le son est fort, il est moins fort, il est doux, il claque…
– Le son est plus aigu, il est sourd…

Principes généraux pour apprendre une cellule rythmique

Dans un premier temps, privilégier un « niveau » (pour les cycles 1) :
– mains seules, main sur poitrine, doigts seuls, langue seule…

Dans un second temps, privilégier un « étage » 
– soit en haut (mains, poitrine, doigts, bouche, langue)
– soit en bas (pieds, cuisses)

Donner un nom aux différentes actions (exemples) 

– Frapper sur la poitrine = « toum »
– Frapper dans les mains = « ta »
– Claquer des doigts = « ti »…
– Frapper sur les cuisses = « coum »
– Frotter les cuisses = « doum »…

Progression pour apprendre une cellule rythmique 

1. Voix seule = on apprend le rythme vocalement
2. Corps et voix simultanément = on frappe le rythme en continuant à le dire
3. Uniquement le corps = on frappe le rythme

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*