Avr 30

Mémoire de la Seconde guerre mondiale

8 mai : commémorer la victoire de 1945

Dès 1946 (loi n° 46-934 du 7 mai 1946), la France décide de commémorer la victoire remportée par les armées françaises et alliées, mettant fin à la Seconde guerre mondiale en Europe, officialisée par la signature de l’acte de capitulation du Troisième Reich, le 8 mai 1945 à Berlin.

Depuis 1981, le 8 mai est un jour férié et chômé. Des cérémonies officielles ont lieu devant les monuments aux morts des communes.

Des ressources pour participer au travail de mémoire du 8 mai :

Des ressources sur la Seconde guerre mondiale :

Lumni, notamment les séquences de 1 jour 1 question


27 janvier : journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

Depuis 2002, les ministres européens de l’éducation ont institué une journée de mémoire de l’Holocauste et de prévention de crimes contre l’humanité. La France et l’Allemagne ont choisi le 27 janvier, date anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau.

Cette journée « n’a pas pour but de perpétuer la mémoire de l’horreur mais d’apprendre aux élèves à être vigilants, à défendre les valeurs démocratiques et à combattre l’intolérance ».

Les actions menées au cours de cette journée (ateliers pédagogiques, rencontres avec des témoins, débats à partir d’un document filmique, photographique ou textuel, visite d’un musée ou d’un lieu de mémoire …) permettent d’aborder les valeurs fondatrices de l’humanisme : la dignité de la personne ou le respect de la vie d’autrui. Le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger, et parfois sauver, les persécutés est valorisé.

Consulter le BOEN n° 3 du 19 janvier 2017  (note de service n° 2017-007 du 18 janvier 2017 sur la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité).

Des ressources et des partenaires pour participer à cette journée commémorative avec les élèves :

 


Des partenaires locaux avec lesquels travailler