Avr 26

10 mai : mémoire des traites, de l’esclavage et de leurs abolitions

Depuis 2008, la France célèbre le 10 mai la mémoire des traites, de l’esclavage et de leurs abolitions (cf. décret n°2006-388 du 31 mars 2006). Cette date a été choisi en référence au 10 mai 2001, jour de l’adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 reconnaissant la traite et l’esclavage comme crimes contre l’humanité.

Cette journée du 10 mai, intitulée depuis 2014 « la Flamme de l’égalité » contribue à l’unité et à la cohésion sociale de notre pays, en permettant notamment aux jeunes générations d’en connaître toute son histoire, dans le partage, en évitant d’occulter, de fragmenter, de limiter le champ chronologique et géographique, voire d’opposer des faits et des mémoires.

Dans le cadre défini par le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, le thème des esclavages et de leurs abolitions est inscrit aux deux niveaux de la scolarité obligatoire, primaire et collège.

Les connaissances construites en classe, l’engagement  dans une action éducative, la participation à un temps fort mémoriel ou la visite d’un lieu de mémoire doivent  permettre aux élèves de développer une réflexion civique sur le respect de la dignité humaine et la notion de crime contre l’humanité.

Pour connaître les événements 2022″ mémoire de l’esclavage » en Gironde, rdv ici.

Pour aborder les traites, l’esclavage et leurs abolitions, de nombreux outils sont à la disposition des enseignants :

Une action éducative nationale : le concours « la Flamme de l’égalité »

Il s’adresse aux élèves depuis le cycle 3 jusqu’à la classe de terminale. Pour connaître les lauréats du concours scolaire « la Flamme de l’égalité » (annonce le 2 mai 2022), rdv ici. La remise des prix de l’édition 2020/2021 a lieu le 10 mai 2021. Cliquer ici et ici pour en savoir plus.