Retour à EDD dans les classes

Aires marines et terrestres éducatives

Ces actions sont portées par les ministères de l’environnement, de l’éducation nationale et de l’outre mer et accompagnées par l’Agence Nationale de la Biodiversité en partenariat avec des acteurs locaux. Elles visent à permettre aux élèves de cycle 3 d’approfondir leurs connaissances sur la biodiversité de leur territoire de proximité, de comprendre les enjeux liés à sa préservation et de les impliquer dans la gestion d’un petit espace naturel en collaboration avec des acteurs locaux. Il s’agit d’une démarche de gestion participative impliquant des élèves autour d’un projet d’action citoyenne de protection et de gestion du milieu marin ou terrestre.

Les AME (Aires Marines Éducatives) concernent exclusivement les écoles implantées en bordure du littoral. Les ATE (Aires Terrestres Éducatives) concernent tous les autres territoires.

Les Aires marines éducatives (AME)

Il permet à des élèves d’école primaire de connaître et protéger le milieu marin par la gestion participative d’une zone maritime littoral de petite taille suivant des principes définis par une charte.

Sur les aires marines éducatives ce sont les enfants des écoles qui prennent soin de zones maritimes littorales.
Ils explorent la zone – parfois sur terre, parfois sous l’eau – et la comprennent peu à peu.
Ils vont à la rencontre des habitants de la commune qui eux aussi vivent ici ou à la rencontre des acteurs qui utilisent la zone.
Les enfants décident eux-mêmes des actions qu’ils souhaitent y mener et font souvent des propositions concrètes aux élus.

Les élèves sont ainsi placés au sein d’une dynamique territoriale faisant appel à l’expertise de l’école et de la commune concernée, mais aussi d’associations d’usagers ou de protection de l’environnement.

Pour reconnaître et mettre en valeur l’engagement des écoles, le label « Aire marine éducative » (AME) sera décerné chaque année aux écoles qui s’engagent dans ce processus de gestion participative du milieu marin.

Les 3 axes fondamentaux du projet

  • « Connaître la mer » : acquisition de connaissances sur le milieu marin
  • « Vivre la mer » : rencontrer des professionnels de la mer et permettre la transmission des savoirs entre les générations
  • « Gérer la mer » : proposer des mesures de gestion et organiser un suivi de la zone « aire marine éducative »

La charte et le cahier des charges du projet

L’obtention du label est soumis au respect d’une une charte et d’un cahier des charges qui  implique notamment les éléments suivants :

  • Proposer une baie ou une zone littorale maritime proche de l’établissement
  • Identifier une personne qui assistera l’enseignant pour les activités réalisées dans le cadre de l’aire marine éducative (rôle référent)
  • Mettre en place un conseil de la mer des enfants incluant si besoins divers acteurs de la mer pour  discuter des actions à mettre en place
  • Avoir reçu un avis favorable de la commune concernée
  • Établir un état écologique de référence de la zone choisie impliquant les enfants en collaboration avec  des équipes scientifiques.

Pour en savoir plus et pour s’engager

Les Aires Terrestres Éducatives (ATE)

Une aire terrestre éducative (ATE) est une zone terrestre de petite taille (parc urbain, friche, zone humide, forêt, rivière, etc…) qui devient le support d’un projet  pédagogique de connaissance et de préservation de l’environnement pour des  élèves de CM1, CM2 ou 6ème, leur enseignant et leur référent (un acteur de la sphère  de l’éducation à l’environnement).

Cette démarche éco-citoyenne est basée sur la gestion participative d’une zone  délimitée par une classe. En se réunissant sous la forme d’un « conseil des enfants »,  les élèves réfléchissent et prennent toutes les décisions concernant leur aire terrestre éducative.

2018/2019 : année de lancement
En septembre 2018, un programme national pilote a été lancé avec la création de 5 aires terrestres  éducatives en France métropolitaine et dans les Outre-mer.
Durant cette année exploratoire, les sites pilotes vont éprouver la méthodologie développée par l’Agence  française pour la biodiversité en mettant en œuvre les étapes suivantes :

  • Créer un conseil des enfants pour discuter de la gestion de l’aire terrestre éducative,
  • Délimiter une zone terrestre de petite taille, support pédagogique du projet,
  • Faire un état des lieux approfondi de l’aire terrestre éducative,
  • Réaliser des sorties pédagogiques et rencontrer des professionnels du territoire et les porteurs de savoirs locaux,
  • Proposer et mettre en œuvre des actions de préservation de la biodiversité,
  • Faire une demande de labellisation du projet aire terrestre éducative.

Pour en savoir plus et pour s’engager